• Google+
  • Pinterest


En juillet 2012, le Design Museum de Londres a rendu hommage à l’emblématique créateur de chaussures Christian Louboutin et ses 20 ans de carrière mis au service de la célèbre semelle rouge. Le photographe iranien Ali Mahdavi, que les stars et les grandes marques s’arrachent (Naomie Watts, Monica Belluci, Thierry Mugler, Cartier, etc.) a mis en scène la reine du burlesque Dita Von Teese ou plus exactement sa représentation virtuelle dans une performance spectaculaire : un hologramme de la showgirl assorti d’un effet morphing crée par Musion et SquareZero.

La belle, dévoilée par un des modèles étincelants de la marque, se livre à un jeu de séduction tridimensionnel dans la pièce principale de l’exposition, bercé par le doux son jazzy du mythique « Let’s do it » de Cole porter. Dita se déshabille lentement, sous des filets d’étoiles lumineuses, incarnant parfaitement cette femme Louboutin, séductrice désirable, exaltante et toujours maître d’elle-même. L’essence même de ce que Christian Louboutin essaie d’insuffler à ses modèles depuis vingt ans.


Pour mémoire, Ali Mahdavi et Dita Von Teese avaient déjà collaboré dans le cadre d’une campagne pour Wonderbra et dans une mise en scène au Crazy Horse, en 2009, dans le tableau «Teese-Ing».

Le show


Making The hologram



Creating the hologram


via DocNews


Images © Christian Louboutin/Design Museum








Galerie