• Google+
  • Pinterest


La saga des parfums mythiques de Jean-Paul Gaultier continue avec le lancement de la nouvelle campagne pub de la marque « On the docks ». Après « Le Baiser » en 1997, « Le Rendez-Vous surprise » en 2000, « Le dyptique amoureux » en 2004 et les campagnes « Classique » et « Mâle » en 2009, les deux amants phares du créateur se retrouvent pour un nouvel épisode amoureux dédié aux intemporels parfums « Classique » et « Le Mâle »,incarnés historiquement par une demoiselle en corset et un matelot en marinière.



La campagne

15 ans après le premier épisode de la saga Jean Paul Gaultier Parfums, « Le Mâle » et « Classique » reviennent à l’écran dans une épopée toujours aussi romanesque ! Dans le rôle de « Classique », Rianne Ten Haken se fait plus sensuelle que jamais. En revêtant ses plus beaux dessous (un sublime corset!), cette sirène contemporaine attire son marin. Comme envoûté par sa belle, le héros à la marinière, incarné par le ténébreux Jarrod Scott, ne peut résister à l’appel du désir. Des entrailles de son cargo à l’appartement boudoir de son alter ego, « Le Male » surmonte tous les obstacles pour retrouver l’objet de son désir. Complice d’une sensualité affichée, la caméra du réalisateur anglais Johnny Green capture cet appel des corps et plonge chaque spectateur dans l’intimité charnelle des personnages, au rythme de la « Casta Diva », extraite de la « Norma » de Bellini



Les amants terribles de Gaultier

Au coeur de la saga publicitaire des parfums Jean-Paul Gaultier, ces 2 personnages que tout oppose sont pourtant faits l’un pour l’autre. Tour à tour, ils s’aiment, se désirent, se quittent et se retrouvent.
La femme Classique apparaît telle une conquérante qui assume aussi bien son pouvoir de séduction que sa féminité décomplexée. Antithèse des représentations féminines de la parfumerie traditionnelle, la femme Classique est sensuelle à l’extrême, délibérément sexuelle dans ses provocations.
« Le Mâle » apparaît quant à lui comme un homme-objet, toujours sexuel, tour à tour renversé ou abandonné. C’est un dur au coeur tendre, 100% viril et charmeur.





Rianne Ten Haken

Rianne Ten Haken débute véritablement en 2001 lorsqu’elle remporte le prix Elite Model Look. Elle n’est alors âgée que de 15 ans. Aujourd’hui, souvent à la Une des magazines, elle est devenue une figure emblématique des défilés de Jean Paul Gaultier. Dans le rôle de Classique, Rianne Ten Haken incarne toute la complexité et la richesse de la femme Jean Paul Gaultier : une femme forte, libre et sensuelle.











Jarrod Scott

Jarrod Scott est repéré aux Philippines par un photographe qui le fait rapidement entrer dans une agence de mannequin à Montréal. Depuis, il fait régulièrement la Une des magazines, dont un des derniers numéros du Vogue Homme International. Homme ténébreux au corps d’athlète, il incarne la masculinité vue par Jean Paul Gaultier : un homme sensuel, véritable faux dur au cœur tendre. Dans le rôle de Le Male, Jarrod Scott est ce héros à la marinière, prêt à tout pour retrouver l’objet de son désir.





Les 20 ans de « Classique »

Imaginer la femme en parfum, c’est le défi olfactif que Jean Paul Gaultier s’est lancé lors de la création de Classique.
Classique a fait son apparition en 1993 dans un flacon corps aux courbes généreuses, sanglé dans un corset de métal. Ainsi, c’est dans la tradition des odeurs du boudoir, que la fragrance de Classique vient s’inscrire.
Son sillage envoûtant s’incarne autour de la rose, la fleur d’oranger, la vanille et le bois d’ambre.
La femme Classique apparaît telle une conquérante qui assume aussi bien son pouvoir de séduction que sa féminité décomplexée. Antithèse des représentations féminines de la parfumerie traditionnelle, la femme Classique est sensuelle à l’extrême, délibérément sexuelle dans ses provocations.
Aujourd’hui, Classique est devenu un parfum emblématique de la marque mais aussi de l’univers de la parfumerie : la ligne est n°7 en Europe.
Au fil des années, la ligne Classique s’est étoffée pour dévoiler différentes expressions de cette séductrice : l’Eau de Toilette, l’Eau de Parfum, l’Eau de Toilette X.
Jean-Paul Gaultier résume son parfum : « J’ai voulu montrer que les femmes pouvaient se saisir des apparats de la séduction sans être victime du désir masculin »



via Jean-Paul Gaultier & Golem13 & Beauté Prestige International & Allociné


Images © Jean-Paul Gaultier

Galerie