• Google+
  • Pinterest


Récemment à l’affiche du biopic controversé « Diana », l’actrice australienne Naomi Watts a illuminé de son charme et de son talent de nombreux grands films : de « Mulholland Drive » (qui l’a révélée) à « The Impossible », en passant par « The Ring », « 21 grams », « The International » et bientôt le sulfureux biopic consacré à Marilyn.
C’est en 2005 que le réalisateur Peter Jackson proposa à Naomi le rôle d’Ann Darrow dans le légendaire « King Kong ». Même si le tournage de cette superproduction s’annonçait difficile, elle accepta avec beaucoup d’enthousiasme.
Le photographe anglais Greg Williams, grand habitué des plateaux et des stars hollywoodiennes, a signé de superbes shoots photos lors de ce tournage. Naomi Watts y est resplendissante, donnant irrésistiblement envie de se replonger dans cette grandiose fresque de plus de 3h.
De nombreux clichés sont à découvrir en exclusivité dans la suite de l’article.


GREG WILLIAMS

Réalisateur et photographe anglais, Greg Williams a débuté sa carrière en tant que photographe de guerre avant de s’épanouir dans le milieu du cinéma, du shoot editorial (Vogue Italia, GQ, Vanity Fair and Esquire) et de la campagne pub haut de gamme.
Outre le fait qu’il soit le photographe officiel de la British Academy of Film and Television Arts, c’est un photographe de plateau aguerri qui a notamment travaillé sur Casino Royale, Quantum of Solace, The Bourne Ultimatum, Robin Hood and King Kong, dont il a également signé les visuels des campagnes d’affiches.
On ne compte plus les stars qui ont accepté de poser sous son objectif : Kate Beckinsale, Daniel Craig, Megan Fox, Robert Downey Jr., Sean Penn et beaucoup d’autres.
Grâce à l’utilisation des caméras RED permettant de photographier et filmer simultanément, il est connu pour avoir réalisé de saisissants motos (MOving phoTOs = Posters en mouvement) pour Skyfall ou Esquire, entre autres.




PREMIER BLOCKBUSTER POUR NAOMI WATTS

Dans une interview accordée à Allociné en 2005, Naomi Watts déclare : « King Kong est très différent de tous les autres films que j’ai pu faire. C’était d’ailleurs ce qui me plaisait, car je n’avais jamais tourné dans une superproduction auparavant. « The Ring » était mon plus « gros » film avant ça. « King Kong » est un film énorme : il y a des effets visuels, de l’action, de l’humour, de l’amour, de la tragédie… Tellement d’éléments, réhaussés de fantastique. C’était donc très nouveau pour moi, mais ça valait le coup de se lancer là-dedans.
Il est vrai que c’était parfois difficile d’être la seule fille sur le plateau, surtout quand on n’arrête pas de vous pousser, vous porter, vous lancer à travers le plateau. Mais heureusement, il y avait une vraie force féminine à la tête du projet : Fran Walsh, la femme de Peter Jackson, et la scénariste Philippa Boyens qui sont toutes deux très impliquées dans le processus de création. Nous nous sommes bien entendues et nous nous sommes soutenues. »


Photos © Greg Williams/Universal




















Galerie